- Marietta Petkova -

est née à Rousse, Bulgarie, en 1968.
Elle y étudie au conservatoire, dont elle remporte la
Médaille d'Or au piano en 1986. Elle passe ensuite un an à
l'Académie de Musique de Sofia, dans les classes
de Lili Atanassova et Gina Tabakova.

Elle se perfectionne ensuite pendant deux ans à la
'Hochschule für Musik' de Vienne avec Paul Badura-Skoda, qui a écrit à
son propos : "Je n'ai quasiment jamais vu d'élève chez qui l'intelligence,
la sensibilité et la maîtrise de technique se soient trouvés si
parfaitement en équilibre. Malgré sa jeunesse, Marietta
Petkova est une artiste en pleine maturité. Quand elle
joue, elle est si complètement absorbée par la
musique qu'elle est capable d'émouvoir ses
auditeurs jusqu'au fond de l'âme,
y compris moi."

De 1989 à 1990 elle est 'artiste résidente' au 'Banff Centre
for the Arts' au Canada. Puis elle s'installe à Amsterdam,
Pays-Bas, poursuivant ses études auprès de Jan Wijn
au 'Sweelinck Conservatorium', dont elle reçoit en
1994 la plus haute distinction possible.

Dans une interview à 'Pianowereld', Jan Wijn dit:
"Marietta Petkova est un talent né. La première fois que je l'ai
entendue, je me suis dit: "Dans une vie précédente, elle devait déjà
être pianiste." La façon dont elle a mis les mains sur le clavier...,
son toucher... c'était complètement neuf pour moi. Je n'avais
jamais vu quelqu'un avec autant d'affinité pour
la musique et le piano lui-même."

Parallèlement, Marietta Petkova a pris de nombreuses leçons
avec György Sebök, de 1989 jusqu'à sa disparition en 1999,
notamment dans sa désormais célèbre master classe
d'Ernen (Suisse). Sebök devint un maître d'une
valeur inestimable pour elle. "Tout ce que je
vais encore apprendre viendra de lui",
disait-elle en 1999.

Prix

Marietta Petkova avait
seulement 10 ans en 1978, lorsqu'elle remporta
en Bulgarie le Grand Prix du Concours National de Piano.

Ensuite, les prix se succèdent : En Italie :
Salerno 1981, Senigallia 1985, Enna 1989, Cantù 1993;
en Tchéquie : Ustinad Labem 1983, 1er Prix et 'Prix Tibor Katai' au
Concours 'Virtuosi di Pianoforte'; en Bulgarie : Sofia 1983, Pleven 1984;
au Portugal : Lisbonne 1987, Concours 'Vianna da Motta'; en Autriche : Vienne
1988, Concours 'Rombro Stepanoff'; en Suisse : Vevey 1989, 2ème place au
prestigieux Concours Clara Haskil; aux Pays-Bas : Rotterdam 1990,
gagnante (ex aequo) du Concours 'Eduard Flipse', gagnante du
'Yamaha Music Foundation Europe Award 1993', du 3ème Prix
au 'Scheveningen International Music Competition 1994',
du 'Toonkunst Jubileum Prijs 1994' et du
'Helge Domp Prijs 1994'.

En 1993, elle reçoit, en France, le prestigieux titre
de 'Lauréat Juventus' décerné par la Fondation
Claude-Nicolas Ledoux
, au nom du
Conseil de l'Europe.

Orchestres / Salles / Festivals

Marietta Petkova se produit partout en Europe,
en Amérique du Nord et au Japon, essentiellement en récital,
mais aussi comme chambriste et comme soliste avec des formations
comme l'Orchestre de Chambre du Concertgebouw, l'Orchestre
de Chambre des Pays-Bas, le 'Württembergische
Philharmonie Reutlingen', l'Orchestre de Chambre
Arcata Stuttgart, Sinfonietta de Lausanne et
l'Orchestre de Chambre de Lausanne.

Elle joue régulièrement dans les salles les plus importantes des
Pays-Bas, comme la Grande Salle du Concertgebouw à Amsterdam,
mais aussi à la Beethoven Haus à Bonn (94), à la Liederhalle à Stuttgart (95),
au Théâtre de la Ville (95), à la Salle Pleyel (99) et au Théâtre du Châtelet
(01) à Paris, la National Gallery à Washington (95), le Palacio Nuñez
à Madrid (98), la Tonhalle à Zürich (98) et la Salle Paderewski à
Lausanne
(de 95 à 99 et en 2002).


Marietta Petkova a été invitée par plusieurs festivals
internationaux: Montreux-Vevey (89), 'Carinthischer Sommer' (90),
St. Riquier (93), Lille (94, 95), 'Juventus' (93, 94, 95), Dijon (95, 96),
'Rotterdam Philharmonic Philips Gergiev Festival' (96), 'Yokohama
International Piano Festival' (97), le Festival Chopin à Paris
(94 et 98), le 'Piano Zomer Festival' à Leeuwarden (99),
le 'Festival der Zukunft' à Ernen (00) et les Flâneries
Musicales de Champéry (01).